04
déc

Interview- BE a rencontré FX Demaison

J’ai rencontré François-Xavier Demaison!

Les Bees,
Il y a quelques semaines, je vous parlais du nouveau spectacle de François-Xavier Demaison que j’ai vu et adoré.
J’ai eu la chance de le rencontrer la semaine dernière? Rien que pour vous…

Pourquoi avez vous eu envie de revenir sur scène ?
Ça me manquait. J’ai commencé à penser à des personnages, je me suis à écrire avec d’autres et puis voilà, je suis monté sur scène ! J’avais envie de m’évader ».

Les personnages de votre spectacle existent ils vraiment ?
Oui mais évidemment les traits sont grossis. Oui j’ai rencontré des bobos ou un gynéco surprenant.

D’autres projets ?
Je tourne actuellement avec Nicolas Duvauchelle, « Comme des frères » et en février prochain sort le film « Il était une fois, une fois » avec Anne Marivin.

Qui est votre public ?
Plutôt des femmes qui viennent entre copines et ça c’est chouette !

Retrouvez l’interview par ici: http://bit.ly/shgOBT

commenter

04
déc

INTERVIEW- FX Demaison s’évade avec Streetgeneration

Retrouvez l’interview par ici:http://bit.ly/w2lUNE

commenter

04
déc

Interview- Le Quizz pour Paulette

Justine a rencontré la bille de clown François-Xavier Demaison, qui joue actuellement son nouveau one man show « Demaison s’évade » au théâtre de la Gaîté Montparnasse. Let’s Quizzette !

Diplômé d’une double maîtrise en droit et en sciences po, François-Xavier Demaison débute sa carrière comme auditeur chez Pricewaterhouse Cooper avant de rejoindre un célèbre cabinet d’avocat qui l’envoie en mission à New York en 2001. Le 11 septembre, il assiste aux attentats de son bureau de Manhattan et décide de tout abandonner et de rentrer en France retrouver son ancien amour, la comédie. Après un premier one man show, « A story pour les gens qui believe in dreams », il devient chroniqueur dans l’émission Le fou du roi de Stéphane Bern sur France Inter et interprète en 2008 le rôle de Coluche dans Coluche, l’histoire d’un mec d’Antoine De Caunes. Figure incontournable de l’humour français, il a depuis monté d’autres spectacles, dont « Demaison s’envole », et joué dans différents films comme Le Petit Nicolas, Neuilly sa mère ou encore La Chance de ma vie. Jusqu’à ce nouveau spectacle.

« CE QUE J’AIME LE PLUS AU MONDE ? LE HOUMOUS »
Demaison s’évade, mais de quoi ? Du quotidien, dans mon spectacle j’ai envie d’emmener les gens ailleurs et de leur faire partager mon délire.
 
Qu’est-ce que tu aimes le plus au monde ? L’houmous. Et ma famille. Mais après l’houmous.
Qu’est-ce qui te fait rire ? Ma fille de 4 ans et ma femme.
Qu’est-ce qui t’exaspère ? L’incivilité
Ton humiliation ultime ? J’en ai eu beaucoup… Mais je dirais les salles vides. Ou alors les râteaux avec les filles, de gros râteaux !
Qui jalouses-tu ? Les acteurs américains du type Georges Clooney.
Si tu devais écrire un bouquin, quel en serait le titre ? « I love Paulette »
Le personnage que tu préfères interpréter sur scène ? Ça dépend des soirs !
Le personnage que les spectateurs aiment te voir interpréter sur scène ? Bitou le Castor, si je ne le fais pas, je me fais lyncher.
Une expression que tu détestes ? « En vous remerciant »
En quoi es-tu original, singulier J’essaie d’être moi-même
En quoi es-tu comme tout le monde ? J’essaie d’être moi-même.
En tant qu’ancien fiscaliste, que penses-tu de la crise actuelle, on va droit au crash ? L’avenir nous le dira mais de manière générale, il y a beaucoup trop d’injustices.
La chose la plus universellement partagée selon toi ? Le rapport à l’enfant
Qui redoutes-tu de croiser par hasard ? Une ancienne maîtresse (d’école)
Un message personnel à faire passer ? Vend scooter. 50 cm3. Peugeot.
Des projets ? Je viens de finir de tourner le film « Comme des Frères » d’Hugo Gélin avec Nicolas Duvauchelle et Pierre Niney, on s’est bien marrés !
Une dédicace à Paulette ? Gros bisous (dans le cou) à toutes les Paulette !
Crédit photo: Elodie DAGUIN pour Paulette.
Retrouvez l’interview par ici: http://bit.ly/stKkf4

commenter

04
déc

Interview- FX entre dans le D-world

commenter

02
déc

L’EXPRESS- « J’espère rendre les gens heureux »

L’humoriste « s’évade » au théâtre de la jusqu’au 31 décembre et affiche complet. L’occasion idéale, avant sa tournée en France, de le soumettre à l’interview Loto. 5 numéros à choisir dans une grille de 49, chacun correspondant à une question. Plus la complémentaire. 

Aviez-vous des posters d’acteurs dans votre chambre d’adolescent?

J’avais une affiche de Belmondo et je cours en quelque sorte derrière cette carrière. Je ne suis pas une star comme il l’a été mais j’espère qu’un jour… Depuis cette époque, et même tout petit, j’ai rêvé d’être acteur. J’ai d’abord travaillé dans la finance pour faire plaisir à mon entourage et peut-être à moi-même aussi. Il fallait que je sois raisonnable. Et puis la folie de la scène, l’attirance presque charnelle que je peux avoir avec le théâtre a pris le dessus.

Aimeriez-vous transmettre votre savoir, donner des cours?

Pourquoi pas, j’y ai pensé. Ca m’arrive de faire des masters class. J’aime beaucoup parler avec les gens, je ne leur parlerais pas comme un vieux professeur, mais plutôt comme quelqu’un qui se pose des questions. Comme eux. Je serais le plus sincère possible sur mes doutes et ma façon d’aborder le métier… C’est comme cela que je pourrais les aider, à mon modeste stade d’artiste en devenir qui démarre dans le métier! Ca ne fait que huit ans que j’ai commencé! J’ai fait la classe libre du cours Florent et aujourd’hui j’apprends tous les soirs sur scène. J’ai appris en travaillant, en construisant ce spectacle.

Quel est votre chef-d’oeuvre, le rôle que vous avez préféré?

J’ai fait pas mal de choses différentes que j’ai aimées. J’ai aimé Tellement proches, j’ai beaucoup aimé faire ce film. J’ai aimé faire Coluche pour le travail d’acteur pour aller vers ce personnage. J’ai aimé faire le sketch du boxeur dans mon spectacle qui est un personnage pour lequel j’ai beaucoup d’affection. Aujourd’hui, je dirais que de cette diversité est né mon bonheur actuel!

A quoi sert votre art, la scène ou le cinéma?

Avec mes rôles, j’espère rendre les gens heureux. Je pense que mon utilité vient de là, de faire mon art contre la violence qui nous entoure en la transformant en humour. Il y a un propos, un regard sur les choses. J’essaie de faire rire un maximum de gens avec des thématiques qui d’habitude ne les font pas trop rire: l’adultère, l’accouchement, l’exil, la maladie, la crise… De là je bâtis des portraits complètement déjantés. Je pense que la place d’un humoriste est toujours la même; on renvoie le reflet de la société en le déformant, en le poétisant parfois, comme une sorte de respiration pour les gens.

Recommandez-nous votre dernier coup de foudre théâtral…

Hollywood avec Samuel Lebihan, Thierry Frémont et Daniel Russo au théâtre Antoine. C’est une merveilleuse pièce qui parle du scénario d’Autant en emporte le vent. C’est drôle, il y a du fond, c’est un magnifique spectacle de théâtre. Je l’ai revu et j’ai encore envie d’aller le revoir. Ils fonctionnent super bien tous les trois!

Et la question complémentaire. « Demaison s’évade » sur scène, mais dans la vraie vie?

Un très bon film où je peux vraiment entrer dans l’histoire par exemple. Ou bien un paysage: la mer. La mer me nettoie la tête complètement!

Retrouvez l’interview par ici :bit.ly/sKssqH

commenter